Causes de la constipation et traitements par physiothérapie

La constipation est un trouble digestif fréquent qui touche une large partie de la population. Cette condition se caractérise par des difficultés à évacuer les selles, des selles dures ou l’absence de mouvements intestinaux réguliers. Elle peut résulter de diverses causes et peut avoir des répercussions sur la qualité de vie. Pourtant, de nombreuses stratégies peuvent être mises en place pour prévenir ou traiter la constipation.

Comprendre les habitudes intestinales

Il est primordial de prêter attention à nos routines intestinales dès le plus jeune âge. Ignorer régulièrement l’envie d’aller à la selle peut entraîner une diminution de la sensibilité du rectum au contenu fécal, pire, cette sensation peut complètement disparaître avec le temps, exacerbant le problème de constipation.

Favoriser une alimentation équilibrée

L’alimentation joue un rôle clé dans la prévention de la constipation. Une consommation excessive de graisses, de viandes rouges, de charcuterie et de sucre peut avoir un effet néfaste. Cependant, il est tout aussi important de ne pas surconsommer des aliments trop riches en fibres au risque de perturber le transit intestinal.

Garder un mode de vie actif

Le manque d’activité physique peut entraîner une atonie musculaire et, en conséquence, une diminution des contractions intestinales qui favorisent la progression des selles. Intégrer l’exercice régulier dans notre quotidien peut donc contribuer à maintenir un bon fonctionnement intestinal.

Surveiller l’impact du stress

Le stress affecte le système nerveux autonome qui a un impact majeur sur le système digestif. Il peut perturber le transit intestinal et induire ou aggraver la constipation. Des techniques de relaxation et une meilleure gestion du stress peuvent donc jouer un rôle préventif.

Comprendre le rôle du système hépatobiliaire

La bile est essentielle au processus digestif, stimulant le péristaltisme intestinal et aidant à la digestion des aliments. Tout déséquilibre dans le fonctionnement du foie ou de la vésicule biliaire peut affecter la digestion et, par conséquent, le transit.

Prendre en compte les facteurs endocriniens

Les dysfonctionnements de la thyroïde, tels que l’hypothyroïdie, peuvent ralentir le métabolisme et diminuer la motilité intestinale, provoquant de la constipation. Une surveillance et un traitement adéquats des troubles endocriniens sont donc importants.

Méfiez-vous de l’usage des laxatifs

L’utilisation fréquente de laxatifs peut conduire à des épisodes alternés de constipation et de diarrhée, créant un cercle vicieux. Il est impératif de les utiliser avec précaution et de rechercher la cause sous-jacente de la constipation.

Identifier les causes iatrogéniques

Certains médicaments peuvent déclencher ou aggraver la constipation. Il est conseillé de discuter avec son médecin des traitements médicaux en cours afin de détecter d’éventuels effets secondaires et d’ajuster le traitement si nécessaire.

Examiner les causes organiques

Certaines pathologies, comme des fissures anales ou des anomalies dans la structure du côlon, peuvent être la source de la constipation. Une évaluation médicale approfondie peut s’avérer nécessaire pour diagnostiquer et traiter ces affections.

Articles similaires

Laisser un commentaire

+ 67 = 69